web-to-store et e-commerce

Pourquoi mettre en place une Stratégie ROPO ou Web-to-Store ?

Petite compilation des informations liées à la mise en place d’une stratégie Ropo et Web-to-Store (le terme de Digital-to-Store fait aussi son apparition) :

Une étude de l’Ipsos montre que :

  • 72% des français utilisent Internet comme outil de recherche incontournable avant de se déplacer en magasin (Ropo*),
  • 78% des interrogés jugent que la possibilité de toucher et essayer les produits avant l’achat est un avantage du magasin,
  • 66% des français estiment que le contact est primordial quand ils achètent en magasin,
  • 71% des français, considèrent que les points de vente physiques permettent davantage de découvrir de nouveaux produits et de se laisser surprendre,
  • 85% des acheteurs aujourd’hui en France sont cross canaux” selon Claire Koralewski “internet fait partie du parcours d’achat pour 7 français sur 10.”

infographie Digital Store, source : http://www.digital-store.fr/Il est donc fortement conseiller de pouvoir profiter de cette consultation régulière en accompagnement le e-consommateur dans sa recherche sur le site et dans le magasin. Simplifier sa démarche permet de fidéliser ses clients et de séduire les clients potentiels.

Contourner certains freins liés à l’achat directement sur Internet :

  • frais de livraison parfois élevés ,
  • impossibilité de toucher, d’essayer ou de goûter le produit,
  • délais de livraison incompressibles et parfois incertains,
  • sécurité des moyens de paiement.

Bénéficier des avantages d’internet pour ne pas se déplacer inutilement :

  • être sûr que le produit est en stock,
  • vérifier le prix d’une offre ou d’un produit,
  • rechercher des informations, des éléments de comparaison et d’avis avant l’achat d’un produit,
  • rechercher des produits complémentaires via le Cross-Selling,
  • recherche de promotions Web-to-Store ou Store-to-Web,
  • préparer en ligne directement son pré-shopping (pré-commande avec paiement sur place) pour ne pas prendre de risque (indisponibilité de dernière minute, temps limité pour prendre la commande sur place),

Bénéficier des avantages liés au magasin physique :

  • conserver le plaisir d’une vraie relation directe sociale et commerciale client/commerçant,
  • prendre son temps sur place,
  • compléter son panier déjà constitué en ligne,
  • parcourir directement dans le magasin physique le catalogue des produits du site internet via des écrans dédiés (exemple boutique Alibabike : AUCH). la multiplication d’écrans connectés dans nos magasins. certains écrans sont destinés à aider le client dans ses choix comme à la FNAC, d’autres sont présents pour renforcer la relation client. D’autres encore sont présents pour informer la clientèle (mais également le personnel du magasin !) des différentes interactions produites sur les médias sociaux,
  • les magasins doivent profiter des flux dans leurs linéaires pour proposer une visite digitale (Store to Web) … Oxybull offre un bon de réduction online à ceux qui ressortent les mains vides de leurs magasins par exemple.

Le Web-to-Store a avant tout pour objectif de générer du trafic en magasin en proposant plusieurs solutions :

  • générer par des stratégies Search (SEA, SEM, SEO…) du trafic géolocalisé ciblé aux prospects proches et gagner en visibilité et notoriété,
  • constituer des bases de données de prospects et/ou clients permettant de mettre en avant des offres dédiées “magasin”. Les internautes sont, par exemple, invités à renseigner leur adresse mail pour recevoir dans leur boîte mail le catalogue des produits disponible dans la boutique proche de chez eux ou des offres réservées aux clients du magasin,
  • via les réseaux sociaux, cibler en ligne, les réseaux physiques proches en réalisant des concours et des animations exclusivement disponibles en magasin,
  • via Les systèmes de géolocalisation sur mobile invitant à découvrir le magasin se trouvant à deux pas de là où se situe l’internaute,
  • distribuer sur le Web et Mobile des bons de réductions sur des produits uniquement en magasin.

Stratégies Web-to-Store :

  • “Stores locator” : améliore la visibilité des magasins d’une enseigne dans les moteurs de recherche).
  • “Product locator” : permet à un internaute de découvrir, sur le site de l’enseigne les magasins disposant du produit recherché).
  • “Click & collect” : permet à un internaute de réserver un produit avant d’aller en magasin).
  • “Reverse click and collect” Il s’agit de permettre aux clients de commander, depuis le magasin, un produit indisponible en point de vente puis de le recevoir gratuitement chez eux

Petites enseignes et Stratégie Poro :

La mise en place d’une stratégie Web-to-Store compléter par une stratégie Store-toWeb n’est pas forcément onéreuse. Ici un exemple de reverse click and collect : http://www.connected-store.com/lenseigne-thorntons-equipe-3-magasins-decrans-connectes-au-web-10113,

E-tourisme et Web-to-Shop :

Tangka est la parfaite illustration de la mise en place d’une stratégie multi-canal réussie avec un point de vente physique et vous une présence forte sur internet : lire l’article.

Ropo et cross buyers

lorsqu’un consommateur mixe online et offline il devient un cross buyer et son panier est plus important. On est dans de l’additionnel, le consommateur “cross buyer” converti 20% fois plus que les shoppers uni canal. Un visiteur de magasin d’une enseigne n’ayant pas visité le site web convertit à 45%, alors qu’un visiteur ayant aussi visité le site web convertira à 54 %.

L’enjeu du Ropo est de capter l’attention du consommateur … à la fois sur le Net et en magasin. Car c’est le même individu !

Le Drive, composante du Web-to-Store s’étend aux enseignes non alimentaires :

Les enseignes de distribution non alimentaires utilisent désormais ce mode de distribution. On trouve, dans le circuit du drive, du prêt à porter, de l’optique, de l’ameublement, des produits high-tech, des fournitures de bureaux, etc. Pour les enseignes c’est une façon de toucher un plus large public, de fidéliser les consommateurs, de les accompagner dans le processus d’achat et de générer du trafic en magasin.
Les commandes passées sur site internet sont retirées en boutique. A titre d’exemple, pour l’enseigne Morgan, 30 % des commandes faites en ligne étaient retirées en magasin six mois après le lancement de l’opération.

Le développement du drive évolue pour les deux types d’acteurs. Si les enseignes traditionnelles se lancent dans la vente en ligne avec livraison en magasin pour apporter conseils et services additionnels, les pur players eux, créent désormais des points de contact physique pour accroître le rayonnement de leur marque.

Services utiles services liés à une activité Web-to-Store :

Pour le plaisir, le e-commerce de demain :

Conclusion :

les marques revalorisent désormais leurs réseaux physiques au travers une expérience digitale multi-canale, évolution logique vers une phase de maturité. Certains pure players du web ouvrent des magasins physiques. Le monde digital et le monde réel en phase de réconciliation sont de plus en plus connectés. Pour suivre cette tendance, les spécialistes de la distribution mettent en place des stratégie de CROSS-CANAL. « Il s’agit de supprimer la notion de canal de distribution unique. Désormais, un consommateur peut découvrir une chemise sur Internet, l’essayer en boutique, la commander sur son smartphone et venir la chercher en magasin » explique Denis KRAUS, Directeur Général digital du groupe de prêt-à-porter Beaumanoir (Morgan, Bonobo Jeans, La City, etc.), au magazine Management (édition Mai 2013)

Digitas Présente “Connected Glasses” from Digitas Labs Paris on Vimeo.

 

Sources :

Merci à eux pour l’essentiel des informations présentes dans cet article.

Définition :

* Ropo : à lire dans les deux sens Research On line /Purchase Off line et le Research Offline/ Purchase On line.

 

4 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Le Web-to-Store redonne la part belle aux boutiques physiques. Ce concept consiste à chercher des infos sur un produit en particulier sur la toile puis d’aller l’acheter en magasin. Du virtuel au réel, l’utilisateur a tendance à vérifier au préalable si l’article qu’il cherche est toujours en stock dans la boutique où il veut se rendre. C’est notamment pratique lorsque l’on veut acheter des vêtements particuliers puis les essayer en boutique avant de procéder à l’achat final. Le commerce connecté et le commerce traditionnel font alors très bon ménage. Des sociétés ou agences vous accompagnent pour développer au mieux votre stratégie web-to-store. […]

  2. […] Solution Web-to-Store : Internet outil incontournable avant de se déplacer en magasin (Ropo*) et en magasin consultation du site internet (Store-to-Web).  […]

  3. […] Solution Web-to-Store : Internet outil incontournable avant de se déplacer en magasin (Ropo*) et en magasin consultation du site internet (Store-to-Web).  […]

  4. […] Solution Web-to-Store : Internet outil incontournable avant de se déplacer en magasin (Ropo*) et en magasin consultation du site internet (Store-to-Web).  […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − deux =